Performance Group identifie les cinq piliers accélérateurs de la révolution numérique en Afrique

jeudi, novembre 17, 2016





L’Afrique compte 67 millions de smartphones et 51 millions d’utilisateurs Facebook, rapporte une note sectorielle  de Performance Group. Le continent noir est le lieu qui connaît l’une des plus fortes progressions de l’économie numérique. Jusqu’ 40% du PIB du Kenya transite par  la mobile money.



 Ces chiffres qui mettent en exergue un potentiel de développement élevé  masquent une réalité: l’absence d’un écosystème numérique. Ainsi, la moyenne du taux de pénétration de l’Internet n’excédait  pas 16% en 2013. L’étude appuie sa thèse sur cinq points qui sont autant de leviers pour l’émergence: le manque d’infrastructures numériques, la déficience du   cadre juridique, le manque de ressources humaines (l’on dénombre 153 millions d’analphabètes sur le continent), la faiblesse du tissu de PME locales et la faiblesse de la diffusion de la culture numérique.

Ce sont là des leviers de transformation structurelle et il importe, soulignent les auteurs de l’étude, que les Etats africains accélèrent la cadence de leur conversion au numérique. Le cabinet panafricain passe en revue les impacts positifs de l’application de la technologie numérique dans divers  domaines dont ceux de  la Santé et de l’Education, recommandant au passage un désengagement des pouvoirs publics au profit des groupes privés prêts à investir et à transformer des réseaux physiques budgétivores  naguère gérés par les Etats en réseaux intelligents et souples.

Lire la suite ici www.financialafrik.com

You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram