Rencontre avec Oholiab,23 ans, président de la division Genius

vendredi, juillet 29, 2016



Depuis quelques mois, nous suivons sur internet les activités d’un groupe de jeunes appelé division Genius .Ils organisent d’une ville à une autre de grandes conférences sur la sécurité informatique et font des sensibilisations contre la cybercriminalité.
Je vous emmène dans cet interview à la rencontre de Oholiab Kouadio, 23 ans et président de la division Genius pour en savoir d’avantage.


EG : Bonjour Oholiab Kouadio, pouvez-vous vous présenter en une phrase ?

OH :  En effet je suis OHOLIAB KOUADIO ,23 ANS, pirate informatique certifié, développeur et entrepreneur, fondateur et cofondateur de plusieurs START-UP,  et président de la Division Genius .

EG: Pourquoi avez-vous décidé de créer cette division et pourquoi le nom Genius ?

OH : Nous avons fondé la Division Genius avec pour but de sensibiliser contre la cybercriminalité et amener tous les acteurs des TICS surtout les jeunes, à s’entraider et à former une génération africaine forte et indépendante dans ce domaine.
Nous souhaitons que cette jeunesse puisse avoir accès à une expertise de qualité peut importe son rang social.
Nous croyons qu’en chaque être réside un talent propre qui peut nous permettre de le considérer comme un génie. A la Division Genius, chaque membre vient faire ressortir le génie qui esr en lui à travers les formations sur le développement de compétences. C’est dans ce cadre que nous avons choisi le nom Genius (Génie en anglais), afin que chacun ait confiance en ses compétences et décide d’en faire quelque chose d’incontournable et d'utile.

EG: Comment collaborez-vous avec les autres membres de la division ?

OH : La Division Genius est repartie en différente cellule dans différentes communes et dans certaines écoles. Nous nous efforçons d’être présents à chaque réunion de ces cellules et envoyons des experts selon le thème choisi. La communication entre membre et entre formateur est permanente et les problèmes rencontrés par les apprenants sont réglés presque immédiatement.

EG :Comment voyez-vous cette initiative dans 5 ans ? 

OH : Lorsque nous avons ouvert la Division Genius, nous nous sommes retrouvés représenté dans plus de 8 pays d’Afrique en moins de 2 mois. Dans 5 ans nous couvrirons déjà tous les pays d’Afrique et d’autres continents.
Nous travaillons donc à la mise en œuvre du plus grand laboratoire et incubateur de Startup Africain.

EG : à quel problème voulez-vous apporter une solution ?

OH : Nous essayons d’apporter des solutions aux problèmes de l’incompétence technique des jeunes diplômés, de manque de formation dû au manque de moyen financier, de manque de financement de nos start-ups et celui du chômage.

Photo de famille avec des membres de la Division Genius 

You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram