L'Afrique, nouveau lab à innovation

vendredi, janvier 29, 2016






Porté par l'explosion du mobile, le continent invente de nouveaux usages et concepts.Les investissements commencent à suivre.



L'événement réunit, sur deux jours, quelques-uns des principaux investisseurs de la Silicon Valley et des entrepreneurs afro-américains. 

Vendredi et samedi, dans un hôtel de Santa Clara, en Californie, le maître de cérémonie, Ron Conway, vétéran-star des business angels qui a investi dans Google, Facebook, Twitter ou Airbnb, doit présenter aux convives les opportunités d'investissement en Afrique. 

Tout un symbole de l'intérêt nouveau du monde de la tech pour ce continent.
Plusieurs indices démontrent en effet sa montée en puissance. Jamais les start-up africaines n'ont levé autant d'argent. 

L'an dernier, elles ont réuni 185,7 millions de dollars, selon VC4Africa et CB Insights. Une goutte d'eau à l'échelle mondiale puisque cela ne représente que 0,14 % des fonds levés sur la planète, mais la croissance est là, portée par l'essor du mobile. Le rythme de création d'entreprises s'est accéléré. 

Plusieurs success-stories, comme l'e-commerçant Jumia ou la solution de paiement mobile M-Pesa, montrent la voie aux jeunes entrepreneurs, des hubs se constituent au Nigeria, au Kenya, ou encore en Afrique du Sud et les initiatives se multiplient.

You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram