Bientôt un hub technologique au Bénin

jeudi, janvier 15, 2015





Le 9 janvier à Cotonou, Karim Sy s’est entretenu avec les acteurs de la scène technologique locale. Une vingtaine d'entre eux a répondu à l'invitation. Ambiance forcément décontractée dans un café Patte d’oie sis à Cadjehoun pour échanger autour de l'innovation et de l'entrepreneuriat. Du virtuel au réel, Karim Sy entend bien écoutercomprendre et contribuer à renforcer l'écosystème numérique béninois et peut-être d'y implanter Jokkolabs.


Le Bénin pâtit d'un manque d'innovation et aucun lieu de rencontre n’existe, selon les entrepreneurs venus échanger avec Karim Sy. Il y a toutefois un incubateur Etrilabs ainsi qu’un espace de coworking, « Le Café des Tics » initié par l’entrepreneur Igor Koucoi. Toutefois, la dynamique manque, selon les acteurs du web. Comme pour justifier ce retard, un intervenant pointe une société béninoise « trop individualiste ». Un argument balayé par Karim Sy : « Ce n'est pas propre au Bénin. C’est partout. Et il n’y a pas une culture individualiste pire que d’autres ».
A la manière des gourous de la Silicon Valley, le charismatique patron de Jokkolabs a martelé son credo : « Il est temps de passer d'une démarche individuelle à une vision collective ». Une approche « disruptive » et innovante qui entend semer les germes d'un changement radical dans la manière de travailler en Afrique de l'Ouest.
Dans ces espaces de coworking qui fleurissent à Ouagadougou, Abidjan, Bamako, Casablanca, c'est bien l'échange d'idées et le partage qui priment. Et ce dans une philosophie « open source » des pionniers de l'Internet californien adaptée à l'Afrique de l'Ouest. Dans l'attente de l'ouverture d'un Jokkolabs à Cotonou, Karim Sy a adoubé un « ambassadeur » chargé de créer l'envie, de fédérer les acteurs du numérique et de préparer le terrain.

source: www.lemonde.fr


You Might Also Like

0 commentaires

Popular Posts

Like us on Facebook

Instagram